Montréal — Québec — Gatineau — Sherbrooke — Trois-Rivières — Saguenay
Envoyer un courriel à l'auteur
Karine Dutemple
Karine
Dutemple

(Rédactrice)
Table des matières

Le chanvre comme matériau de construction

Dernière modification: 2018/10/18 | Temps de lecture approximatif 5 mins

En guise d’introduction, il semble pertinent d’établir que le chanvre est une plante initialement cultivée pour ses fibres textiles. Particulièrement résistant, le chanvre a fait son apparition dans le monde de la rénovation grâce à ses qualités aussi nombreuses que diversifiées.

Présent sous de multiples formes, le chanvre est composé à 70% de silice, d’où une comparaison fréquente avec le quartz végétal. Sans plus tarder, voici donc le portrait du chanvre et de ses propriétés comme matériau de construction.

Le chanvre : un matériau de construction isolant

Le chanvre est souvent mis en relation avec la chaux, leur réunion permettant de créer un isolant apte à répondre aux exigences du Code du bâtiment. Ce dernier établit qu’une cote minimale de R24 est nécessaire à l’obtention d’une isolation de qualité, la chaux s’y conforme donc avec une cote de R25.

Le chanvre au profit de la régulation de la température (produit isolant)

Non seulement le chanvre est-il efficace pour l’isolation des murs et du plancher, il possède également l’avantage de réguler la température à l’intérieur de l’habitacle. À ce propos, le fait de combiner la chaux et le chanvre permet de mettre à profit la masse de la chaux pour emmagasiner la chaleur et le froid et les redistribuer graduellement. Cette régulation hygrométrique naturelle permet aux habitants de la maison de profiter d’un espace de vie confortable autant en été qu’en hiver.  

Ce type d’inertie thermique permet à l’énergie produite par le rayonnement du soleil de ne pas surchauffer l’habitacle de la maison. Ce haut taux d’inertie est rendu possible grâce à la masse imposante du béton de chanvre, lequel est composé des trois éléments suivants :

  • de chènevotte de chanvre broyée et concassée (partie ligneuse du chanvre utilisée à titre de mortier);
  • de chaux aérienne (jouant le rôle de liant pour assurer la consistance du chanvre);
  • et de roches volcaniques (pour améliorer la résistance globale du béton).

D’autres avantages du chanvre comme matériau de construction

De prime abord, soulignons que le chanvre est une matière répulsive face aux animaux et aux insectes (mites, fourmis et termites). De ce fait, les charpentes en bois sont assurées de ne pas subir une détérioration prématurée par l’action néfaste de ces indésirables.

Dans un autre ordre d’idées, il faut mentionner que le chanvre possède des propriétés insonorisantes considérables, ajoutant ainsi une corde à son arc. Sa masse est donc, une fois de plus, mise à profit.

Comme il s’agit d’un matériau 100% naturel, il s’avère être un choix écoresponsable. Entièrement biodégradable, le chanvre possède également l’avantage de se renouveler rapidement. Il contribue également de façon remarquable à réduire les gaz à effet de serre en agissant comme un puits de carbone, au même titre que le bois.

Il semble que son look texturé attire le regard et contraste avec l’aspect lisse et uniforme du gypse. Avis aux intéressés qui chercheraient un matériau à l’aspect naturel pour s’éloigner du fini industriel, le chanvre est un candidat qui pourrait vous séduire.

Le chanvre est un matériau perspirant, c'est-à-dire qu'il est apte à évacuer l'humidité de sa masse par lui-même et ainsi, en mesure d'éviter les dommages que causeraient l'emmagasinement de vapeurs d'eau dans sa structure. En guise de conclusion, il ne faudrait pas négliger que le chanvre est un matériau ininflammable.

Le chanvre : un matériau de construction aux multiples visages

Le chanvre coffré

Étant donné que la charpente en bois est complètement enveloppée par un mélange de chanvre et de chaux, sa solidité est assurée. Il en résulte l’élimination des pertes énergétiques engendrées par les ponts thermiques. Il est d’ailleurs possible de mouler le chanvre au gré des envies du propriétaire, que vous soyez tenté par un style conventionnel essentiellement composé d’angles droits ou bien par des structures marquées par la présence de voûtes ou d’arches.

Le bloc de chanvre

Concrètement, le bloc de chanvre est la version prémoulée et préséchée du coffrage de chanvre dont les particularités ont été abordées ci-dessus. Il peut être utilisé tout autant pour l’isolation des murs que pour leur construction. À ce propos, soulignons qu’il est tout à fait possible de construire votre mur entièrement à base de blocs de chanvre ou d’utiliser ceux-ci en guise de doublure pour un mur préexistant.

Enduit de chanvre et de chaux_Soumission Rénovation

Photo: Wikimedia Commons

L’enduit de chanvre et de chaux

Ce type d’enduit est à louanger pour ses propriétés à la fois isolantes et insonorisantes. En outre, sa grande polyvalence en fait un enduit aussi adapté aux exigences des constructions neuves qu'à la restauration d’habitations ancestrales. Son aspect esthétique permet même de l’employer comme enduit de finition sans craindre l’obtention d’un résultat final peu soigné.

L’enduit de chanvre s’applique directement sur les murs en béton, pourvu que ces derniers ne soient pas peints. Il possède également l'avantage de s’étendre facilement grâce à une truelle.

Le chanvre stabilisé pour l’isolation de la toiture

Pour sa part, le chanvre stabilisé est un isolant de type remplissage, vendu en vrac. Le chanvre stabilisé constitue une deuxième couche sur le coffrage en chanvre du plafond afin d’isoler la toiture de façon efficiente.

La fibre de chanvre en panneaux ou en rouleaux

La fibre de chanvre s'avère particulièrement efficace pour l'isolation de la toiture et des combles. Bien qu'une seule couche procure un rendement adéquat, la superposition croisée de deux couches permettra d'obtenir une efficacité optimale en matière d'isolation. Mentionnons, par le fait  même, que la fibre de chanvre met à l'avant-plan la haute performance du chanvre en matière d'isolation acoustique.
 
Matériau de construction en chanvre_Soumission Rénovation
 
Photo: Wikipédia

Quelques inconvénients du chanvre comme matériau de construction

En premier lieu, précisons qu’il est impératif de faire appel à l’expertise d’un professionnel pour sa mise en œuvre. Deuxièmement, le coût de ce matériau constitue également un obstacle à l’augmentation de sa popularité. Il s’agit en effet d’un matériau très coûteux s’il n’est employé que pour ses propriétés isolantes. Sa finition est également beaucoup plus dispendieuse que celle du bois ou de la peinture. Si vous comptez toujours opter pour le chanvre dans votre projet de rénovation. Prévoyez de 12$ à 20$ le pied carré

Photo de couverture : Wikipédia

Karine Dutemple

Obtenir des soumissions pour votre projet de rénovation à base de chanvre

SoumissionRenovation.ca peut vous aider dans vos démarches pour obtenir des soumissions pour votre projet de rénovation à base de chanvre. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en contact avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez recevoir des soumissions d’entreprises spécialisées.

Vous voulez être mis en relation avec des entrepreneurs et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 855 239-7836



OBTENEZ 3 SOUMISSIONS GRATUITES

Vous avez un projet? Laissez nous vous aider!

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 soumissions gratuites d'entrepreneurs qualifiés
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


COMMENT ÇA FONCTIONNE?
ÉTAPE 1

Vous nous décrivez votre projet

ÉTAPE 2

Nous vous trouvons 3 entrepreneurs qualifiés en 48 heures

ÉTAPE 3

Vous comparez les différentes estimations et sauvez du temps et de l'argent

SoumissionRenovation.ca dans les médias

Nombre de projets traités depuis 2014
73862
Nombre d'entrepreneurs dans notre réseau
6598
Délai moyen de notre réponse
Une heure