Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez notre formulaire rapide et obtenez des devis maintenant!

Table des matières

8 minutes de lecture

Pourquoi faut-il faire le dégivrage de votre thermopompe ?

minutes de lecture

Pourquoi faut-il faire le dégivrage de votre thermopompe ?

Pourquoi faut-il faire le dégivrage de votre thermopompe ?

Vous avez froid dans votre maison et vous ne comprenez pas pourquoi ? Peut-être est-ce le dégivrage de votre thermopompe qui ne fonctionne plus. 

Voici comment vous pouvez faire pour le savoir, et quelles mesures vous devez prendre pour régler le problème sans abîmer votre unité extérieure. 

Le rôle du dégivrage dans le cycle de la thermopompe

<i>Source : Canva</i>

Le dégivrage d’une thermopompe est essentiel. Sans lui, l’appareil ne peut tout simplement pas fonctionner en hiver. Le serpentin accumule du givre, l’échange calorifique entre le fluide frigorigène et l’air extérieur ambiant est gêné, voire empêché, la consommation d’énergie augmente, la température intérieure baisse. 

Voici pourquoi tous les appareils vendus actuellement sont équipés d’un système automatique qui lance les cycles de dégivrage d’une thermopompe dès que le cocktail météo l’impose. 

Pourquoi une thermopompe gèle en hiver ?

<i>Source : Canva</i>

Températures extérieures très basses et humidité ambiante

Dans des conditions de température normales, l’eau est présente dans l’air sous la forme d’un gaz. À une température et un taux d’humidité précis, l’eau qui se trouve dans l’air passe à l’état liquide, sous la forme de gouttelettes d’eau appelées « rosée ». 

Ces conditions de température et d’humidité forment ce que l’on appelle le « point de rosée ». À partir du moment où la surface du serpentin du climatiseur est plus froide que ce point de rosée, les gouttelettes d’eau qui se forment à sa surface gèlent. 

Étant donné qu’en hiver, votre thermopompe se trouve en mode chauffage, cette dernière rejette de la fraîcheur par l’unité extérieure. C’est cette fraîcheur qui peut provoquer la formation de rosée sur l’échangeur de chaleur, puis du givre. 

Givre et performance: les défis pour votre thermopompe

Lorsque l’on ressent de l’air frais dans la maison, on pense plus facilement à une fuite du fluide frigorigène ou à un problème d’évaporateur, mais plus rarement à des dégivrages dysfonctionnels.

Pourtant, ce sont bien eux qui vont directement impacter la puissance calorifique de la thermopompe. Comment ? En laissant le givre s’installer sur le serpentin, et en gênant le transfert de chaleur avec le fluide frigorigène.  

Aucune étude ne quantifie cette perte de performance liée au givre. Tout simplement parce que celle-ci dépend de nombreux facteurs inhérents à votre thermopompe, notamment : 

  • Son type (air-eau, air-air), 

  • Le diamètre des orifices, 

  • Le type de compresseur, 

  • L’effet de l’accumulateur d’aspiration, 

  • La surface de l’échangeur (hydrophobe ou hydrophile), 

  • La position des ailerons et des tubes de l’échangeur (V ou W).  

Ce qui est sûr, c’est que pour fonctionner efficacement, votre appareil doit régulièrement entamer un cycle de dégivrage de l’unité extérieure.  

Comment éviter la formation de glace sur votre thermopompe ?

<i>Source : Canva</i>

Il n’existe aucune solution miracle pour éviter qu’un bloc de glace ne se forme sur l’unité extérieure de votre thermopompe. La raison est simple : la formation de glace dépend du point de rosée, de l’humidité relative et de la température de surface de votre serpentin. 

Toutefois, des mesures peuvent être prises pour éviter que ces 3 éléments ne soient réunis trop régulièrement : 

  • Protéger l’unité extérieure du vent et de la pluie, 

  • Installer un thermostat programmable, 

  • Ajouter une sonde de dégivrage.

Réduire l'exposition au vent et aux précipitations en installant un abri

Attention, l’installation d’un abri peut limiter les performances de votre thermopompe en ralentissant, voire en stoppant la circulation de l’air autour de l’unité extérieure. Par conséquent, l’installation d’une protection doit avant tout viser à protéger l’unité extérieure d’éventuelles chutes de neige depuis votre toit. 

En ce qui concerne les précipitations, tout appareil vendu dans le commerce résiste aux intempéries. Par conséquent, il importe surtout de le protéger du vent en posant des brise-vent.

En effet, si votre unité extérieure est surexposée au vent, le dégivrage peut être rendu plus compliqué pour votre appareil. 

Ajuster le fonctionnement de la thermopompe avec un thermostat programmable

Le rôle du thermostat est de contrôler la température du serpentin. Il se situe à la sortie du condenseur, sur la ligne de liquide. La ligne de liquide est le tuyau qui se trouve entre la sortie du condenseur et l’entrée du détendeur.   

En fonction de la température du serpentin, le thermostat peut initier un cycle de dégivrage, de sorte qu’aucun bloc de glace ne se forme.  

Sonde de dégivrage de thermopompe

Nous avons expliqué plus haut comment se formait le givre sur le serpentin présent dans l’unité extérieure. La formation du givre est donc prédictible. C’est pourquoi il existe des sondes de dégivrage. La première sonde mesure la température de l’air au niveau de la reprise d’air de l’évaporateur, et la seconde au niveau des tubes et des ailettes. En fonction de l’humidité ambiante et des températures enregistrées, le cycle de dégivrage va se déclencher. 

Vous cherchez des experts pour un projet de climatisation et de chauffage?

Remplissez le formulaire pour être mis en contact avec des entrepreneurs certifiés!

Comment dégivrer efficacement sa thermopompe ?

<i>Source : Canva</i>

Le mode de dégivrage intégré 

Le mode de dégivrage intégré repose sur l’automatisation du dégivrage d’une thermopompe. Ainsi que nous l’avons décrit plus haut, il repose sur des sondes de dégivrage et un thermostat qui vont enclencher le cycle de dégivrage en fonction : 

  • De la température de l’air ambiant, 

  • De l’humidité relative, 

  • De la température du serpentin. 

Vous n’avez donc rien à faire, sauf si vous constatez que du givre s’est formé sur l’ensemble de l’unité extérieure. Dans ce cas, le dégivrage dysfonctionne et vous allez devoir le réaliser manuellement. 

Les dégivreurs manuels

Pourquoi dégivrer votre appareil manuellement s’il est équipé d’un système de dégivrage automatique ? Parce que ce dernier, dans certains cas, peut ne pas suffire. C’est notamment le cas si : 

  • La température extérieure est trop basse, 

  • Le vent gêne l’opération de dégivrage, 

  • La thermopompe dysfonctionne. 

Pour y remédier, procédez comme suit : 

  1. Faites chauffer de l’eau,

  2. Coupez l’alimentation de la thermopompe, 

  3. Versez délicatement l’eau chaude sur l’unité extérieure.

L’eau chaude fera fondre le givre et vous pourrez ainsi redémarrer votre thermopompe. 

3 précautions à prendre pour éviter d'endommager l'unité

1. Ne jamais utiliser d’outils

N’utilisez jamais un outil pour casser un bloc de glace sur votre unité extérieure. Vous pourriez facilement casser le serpentin de l’échangeur de chaleur. 

2. Ne jamais utiliser ses poings

Même dans l’énervement, n’utilisez jamais vos poings pour casser le bloc de glace qui s’est formé sur votre unité extérieure. Vous pourriez casser l’échangeur de chaleur, et donc devoir remplacer les pièces, si ce n’est même l’unité extérieure dans son ensemble. 

3. Installer l’unité extérieure au sud

Il faut y penser dès le départ, mais installer son appareil sur la façade sud de la maison permet de limiter le nombre de cycles de dégivrage. Une exposition au sud permet de faire profiter l’unité extérieure d’un temps d’ensoleillement plus important et empêche ainsi le givre de se former. 

Maintenir sa thermopompe en bon état : quelques conseils

<i>Source : Canva</i>

Le nettoyage des filtres

Le rôle des filtres est de prévenir toute entrée de poussière dans les circuits de la thermopompe. Par conséquent, ils bloquent les particules en amont et s’obstruent. Il est donc nécessaire de les nettoyer régulièrement pour éviter d’endommager le compresseur.

La régularité du nettoyage des filtres dépend du niveau d’empoussièrement de votre maison, qui est directement en lien avec le nombre de personnes qui composent votre foyer.

La vérification des connexions électriques

Lorsque le problème du givre persiste, malgré de nombreux dégivrages, le problème peut provenir d’un incident électrique affectant : 

  • Le ventilateur intérieur, 

  • La carte de dégivrage défectueuse, 

  • Une sonde de dégivrage, 

  • Les valves réversibles, 

  • Etc. 

Pour vérifier les connexions électriques, il faut commencer par lire le diagramme des connexions. Il s’agit d’un papier qui est collé quelque part sur votre thermopompe murale intérieure. Il indique, dans le détail, comment le circuit électrique est réalisé, et quel fil relie tel appareil à tel autre. 

Si vous ne comprenez pas ce diagramme, faites directement appel à un professionnel. A l’inverse, si pour vous le plan est clair, vous pourrez vous aider de la légende pour repérer le thermostat de dégivrage, mais aussi le relais et le circuit de dégivrage. 

Pour trouver ce qui ne tourne pas rond sur votre circuit, munissez-vous d’un multimètre. Cet appareil vous permettra de : 

  • Tester les résistances électriques, 

  • Tester les composants, 

  • Mesurer l’intensité du courant sur les circuits. 

Une fois que vous avez trouvé l’origine de la panne, il ne vous restera plus qu’à changer le composant défectueux. 

Autres questions pratiques sur l'utilisation d'une thermopompe en hiver

<i>Source : Canva</i>

Doit-on fermer sa thermopompe par grand froid ?

Par grand froid, l’évaporateur n’est plus capable de récupérer les calories présentes dans l’air. 

Dès lors, dans ces conditions, lorsque vous laissez tourner votre appareil, vous ne faites que consommer de l’énergie pour zéro résultat en termes de confort intérieur.

Au contraire, la thermopompe devant réaliser des cycles de dégivrage, vous allez même refroidir votre intérieur. En effet, pour dégivrer une unité extérieure, la thermopompe doit faire tourner son fluide frigorigène en sens inverse. C’est-à-dire prendre la chaleur de votre maison pour la transférer à l’extérieur et ainsi faire fondre le givre.

Quand arrêter d'utiliser sa thermopompe pour le chauffage en hiver ?

Le premier défi pour l’appareil n’est pas le givre, mais le froid qui lui retire de la puissance calorifique. Plus il fait froid dehors, moins la thermopompe parvient à retirer les calories présentes dans l’air pour les transformer en chaleur. 

C’est la raison pour laquelle, sous les -15°C (5°F), la puissance calorifique de la thermopompe est si faible qu’elle en devient inefficace pour chauffer votre maison. 

Obtenir des soumissions pour votre système de chauffage ou de climatisation

SoumissionRenovation.ca peut vous aider dans vos démarches pour obtenir des soumissions pour un projet de climatisation ou de chauffage. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en contact avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez recevoir des soumissions d’entreprises spécialisées.

Composez le 1 855 239-7836 pour parler avec un de nos représentants au service à la clientèle

Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!


Dernière modification 2023-12-11

Liste des références


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!

Vous cherchez autre chose?


Table des matières


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!

Êtes-vous entrepreneur?

Rejoignez notre réseau et attirez de vrais clients!

Téléchargez le guide de prix en rénovation

Saisissez un courriel pour recevoir le guide des derniers prix de rénovation du marché.



Articles similaires

Actualités du secteur, témoignages, technologies et autres ressources.

6 minutes de lecture

SoumissionRenovation.ca • 07 nov. 2023

Comment un coffrage en bois aide à obtenir une qualité de construction supérieure ?

Pourquoi choisir le bois de coffrage à l’époque des coffrages en acier? Tout simplement parce que le bois a trois avantages indéniables. Il est peu coûteux, performant et sécuritaire.&nbsp;

6 minutes de lecture

SoumissionRenovation.ca • 07 nov. 2023

5 conseils pratiques pour peindre votre cuisine ou votre salle de bain

Bien que la salle de bain et la cuisine soient deux pièces aux fonctions très différentes, elles nécessitent toutes deux un revêtement mural adéquat. Découvrez la peinture conçue spécialement pour les cuisines et salles de bain, parfaite pour protéger les murs des deux pièces les plus fréquentées de la maison!

7 minutes de lecture

Léa Plourde-Archer • 07 nov. 2023

10 travaux de rénovation pour transformer votre sous-sol

Le sous-sol est un espace à part dans la maison, un environnement particulier que certains aiment beaucoup alors que d'autres ont tendance à l'éviter au possible. Il peut servir à titre d'espace de rangement, et on peut aussi l'utiliser comme logement d'appoint ou en tant que salle familiale.

5 minutes de lecture

SoumissionRenovation.ca • 19 janv. 2024

Comment assurer une étanchéité complète de votre fosse septique ?

Un défaut d’étanchéité de la fosse septique se remarque à de mauvaises odeurs, aux problèmes d’évacuation, voire au refoulement des eaux usées dans la maison.&nbsp;

1 minutes de lecture

Léa Plourde-Archer • 07 nov. 2023

Tendances dans le domaine de la rénovation en 2019

Nouvelle année, nouvelles tendances! Que vous soyez entrepreneur ou simplement intéressé par l’évolution du milieu de la rénovation, il est intéressant de se pencher&nbsp;sur les&nbsp;matériaux, les pratiques et les techniques qui auront la cote dans les prochains mois.&nbsp;Dans cet article, nous allons aborder les grandes lignes des tendances touchant à plusieurs aspects du domaine de la construction et de la rénovation.&nbsp;


Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez un projet et recevez 3 soumissions gratuites maintenant !