Montréal — Québec — Gatineau — Sherbrooke — Trois-Rivières — Saguenay
Envoyer un courriel à l'auteur
Karine Dutemple
Table des matières
Karine
Dutemple

L'autoconstruction: un projet encadré par la loi

Dernière modification: 2019/09/10 | Temps de lecture approximatif 4 mins

Si l'autoconstruction requiert une planification impressionnante, il est tout aussi impossible de passer à côté de l’importance de réaliser ce projet d’envergure en conformité avec la loi pour éviter de sérieux problèmes par la suite. Mais quelles sont donc les dispositions à suivre pour réaliser son autoconstruction en accord avec la loi?

L'autoconstruction: comment faire pour respecter les lois en vigueur

L’obtention du permis de construction

Une des premières étapes de votre projet consistera à faire une demande de permis de construction auprès de votre municipalité. Pour ce faire, cette dernière demandera des preuves de la faisabilité du projet et exigera ainsi que vous soumettiez un ensemble de documents. Parmi ceux-ci, notons qu’une copie du plan d’implantation (afin de connaître l’emplacement de la demeure sur le terrain), de même qu’une copie des devis et des plans de la future maison seront nécessaires. 

Concernant le plan d’implantation, notez que vous devez obtenir celui-ci de l’arpenteur-géomètre. Ce document pourra attester que les dimensions de l'habitation ne dépassent pas celles permises en fonction de la grandeur du terrain sur lequel la maison est située. Ensuite, un test relativement à la qualité de l’eau pourrait aussi être demandé, tout comme une étude sur la qualité du sol et de sa composition. En guise de conseil, assurez-vous d’avoir plusieurs copies de ces documents en main, car votre institution financière réclamera probablement ses propres copies pour l’étude de votre projet.

À défaut de faire affaire avec un architecte pour l’élaboration des plans de votre autoconstruction, vous pourriez faire appel à un technologue ou à un technicien. Quoi qu’il en soit, ce qui compte, c’est de pouvoir bénéficier de l’expertise d’un professionnel. Celui-ci sera en mesure de réaliser un plan conforme aux exigences en construction et d'inclure la liste complète des matériaux avec celui-ci. Votre projet devra également se conformer à la règlementation en vigueur en matière d’aqueduc.

Plan de maison_autoconstruction_Soumission Rénovation

Photo: Max Pixel

L’autoconstruction : un projet encadré par la Commission de la construction du Québec

S’autoconstruire ne veut pas dire réaliser soi-même toutes les étapes de la construction. Il est fort probable que certains travaux seront délégués à des professionnels ou que d’autres seront réalisés avec l’aide précieuse de membres de votre entourage qui tiendront à vous apporter leur aide sur une base bénévole.

Dans un premier temps, vous devez savoir que c’est la Commission de la construction du Québec (CCQ) qui encadre l’autoconstruction de votre propriété. Comme vous devrez embaucher des travailleurs pour effectuer les travaux nécessaires à la réalisation de votre projet, vous serez soumis à la Loi sur les relations de travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d’œuvre dans l’industrie de la construction (Loi R-20). Dans un premier temps, vous devrez probablement obtenir une licence de la Régie du Bâtiment du Québec (RBQ) afin de vous conformer à cette loi, elle-même administrée par la CCQ.

La Loi R-20 stipule en effet très clairement que « nul ne peut exécuter des travaux de construction à moins qu’il ne soit un employeur, un salarié, un entrepreneur autonome ou un représentant désigné ». Le fait d’embaucher des travailleurs implique également la nécessité de payer 350$ à la CCQ pour être enregistré à titre d’employeur. Sachez aussi que les conditions de travail sur le chantier devront être en concordance avec la convention collective établie dans le secteur résidentiel.

Au moment d’engager l’équipe avec laquelle vous travaillerez, vous devrez vérifier que chaque travailleur possède les certificats de compétence adéquats, ces derniers étant délivrés par la CCQ. Bien entendu, d’autres renseignements concernant vos futurs employés sont importants. Ainsi, demandez-leur des références afin de vérifier la satisfaction obtenue par leurs anciens clients par rapport aux travaux réalisés. 

Comme souligné par la RBQ, vous devrez « transmettre à la CCQ un rapport mensuel détaillé des heures travaillées et des salaires versés et effectuer les versements des montants pour les avantages sociaux ».  Pour sa part, l’emploi d’un entrepreneur qui pourra prendre en charge une partie des travaux devrait absolument être en règle avec la Commission de l’Équité, des Normes, de la Santé et de la Sécurité du Travail (CNESST).

Casques de construction_Soumission Rénovation

Photo: Pixabay

Les travaux bénévoles effectués dans le cadre d’un projet d’autoconstruction

Dans le cas où des membres de votre famille ou quelques amis viendraient vous porter main-forte, vous devrez aussi obtenir une licence vous désignant comme leur employeur. Si ceux-ci exécutent les travaux bénévolement (et donc sans obtenir une rémunération), une exception à cet égard peut être accordée, quoique cela n’est pas toujours le cas. Souvenez-vous également que vous êtes légalement tenu responsable de la sécurité de tous les individus qui travaillent sur votre chantier, le fait qu’ils soient rémunérés ou non ne changeant rien à cette obligation.

Autoconstruire avec l’aide de professionnels

Il est illégal de procéder soi-même à l’installation de dispositifs électriques ou au gaz, même si vous pensez être capable de le faire en bonne et due forme. Ces travaux doivent impérativement être exécutés par des entrepreneurs spécialisés détenant une licence de la Régie du bâtiment du Québec.  

Tout ce qui concerne les travaux de fondation ou de construction de la charpente est également hors de portée pour vous ou vos proches bénévoles, et ce, en vertu de la modification prochaine du règlement entourant le travail bénévole qui exigera la détention d’une carte de compétence pour effectuer ce genre de travaux.

Photo de couverture : Wikimedia Commons

Karine Dutemple

Obtenir des soumissions pour votre projet d'autoconstruction

SoumissionRenovation.ca peut vous aider dans vos démarches pour obtenir des soumissions pour votre projet d'autoconstruction. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en contact avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez recevoir des soumissions d’entreprises spécialisées.

Vous voulez être mis en relation avec des entrepreneurs et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 855 239-7836

Vous cherchez quelque chose d'autre?



OBTENEZ 3 SOUMISSIONS GRATUITES

Vous avez un projet? Laissez nous vous aider!

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet d'autoconstruction
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


COMMENT ÇA FONCTIONNE?
ÉTAPE 1

Vous nous décrivez votre projet

ÉTAPE 2

Nous vous trouvons 3 entrepreneurs qualifiés en 48 heures

ÉTAPE 3

Vous comparez les différentes estimations et sauvez du temps et de l'argent

SoumissionRenovation.ca dans les médias

Nombre de projets traités depuis 2014
134707
Nombre d'entrepreneurs dans notre réseau
7393
Délai moyen de notre réponse*
Une heure
*Lors des heures ouvrables