Montréal — Québec — Gatineau — Sherbrooke — Trois-Rivières — Saguenay
Envoyer un courriel à l'auteur
Karine Dutemple
Table des matières
Karine
Dutemple

Comment installer un échangeur d'air avec récupération de chaleur

Dernière modification: 2019/07/09 | Temps de lecture approximatif 6 mins

Vous songez à faire l'acquisition d'un échangeur d'air pour améliorer le confort à l'intérieur de votre maison? Si vous désirez tirer le maximum de bénéfices de cet appareil, il faudra l'installer de la bonne façon. Pour savoir comment vous y prendre, lisez ce qui suit pour tout savoir sur l'installation d'un échangeur d'air. 

Installation d'un échangeur d'air avec récupération de chaleur: quoi savoir

Avez-vous besoin d’un échangeur d’air?

Commençons par indiquer que le taux d’humidité idéal à l’intérieur d’une maison devrait se situer entre 40 et 45 degrés Celsius. Certaines personnes songent immédiatement à l’installation d’un échangeur d’air lorsqu’elles constatent la présence de condensation à l’intérieur des fenêtres. Or, il faut prendre en considération qu'il est important de maintenir un taux d’humidité approprié à l’intérieur, soit entre 40 et 45 degrés Celsius.

Si tel est le cas dans votre maison, il est fortement déconseillé de faire l’installation d’un échangeur d’air, et ce, même si vous avez constaté la présence de condensation. En effet, l’intégration de ce dispositif ferait en sorte de trop diminuer le degré d’humidité, ce qui peut causer des ennuis de santé tels qu’une peau sèche et des problèmes respiratoires. Ainsi, si votre taux d’humidité est adéquat et que vous éprouvez des problèmes de condensation, il faudra faire appel à l’expertise d’un professionnel pour savoir comment y remédier.

Toutefois, si votre taux d’humidité est constamment au-dessus de 45 degrés Celsius et que des traces de condensation apparaissent sur les murs, l’installation d’un échangeur d’air avec récupération de chaleur pourrait être votre bouée de sauvetage. Celui-ci sera en mesure de faire descendre le taux d’humidité ambiant, lequel est définitivement le principal responsable de votre problème de condensation dans le cas présent.

Pourquoi choisir un échangeur d’air à récupération de chaleur?

Bien que vous ayez certainement entendu parler des échangeurs d’air à économie d’énergie, sachez que ce type d’échangeur d’air n’est pas recommandé pour les climats froids. En effet, celui-ci ne devrait pas être installé dans les pays où la température peut descendre en dessous de -4 degrés Celsius. Dans les climats comme le nôtre, le VRC est plus durable et plus résistant.

échangeurs d'air VRC Aldes_Soumission Rénovation

Photo: Aldes

L’installation d’un échangeur d’air

Où installer votre VRC? 

Notre première recommandation est d’installer l’échangeur d’air dans un endroit facile d’accès afin de faciliter son nettoyage, le changement de ses filtres et sa réparation en cas de besoin. D’ailleurs, l’endroit doit être chauffé afin d’éviter que le givre ne vienne endommager l’appareil. Comme un garage est un lieu où l'on entrepose souvent des contaminants, il ne faut jamais y installer un VRC. En effet, cela ferait en sorte de répandre les particules de ces produits dans l’air de la maison.

Hormis cette restriction, il faut également veiller à ne pas installer le VRC près d’une pièce achalandée ou d’une chambre à coucher afin de préserver la quiétude de tous. Optez plutôt pour le sous-sol, qui est l'espace tout désigné pour ce genre de dispositif. Prenez soin de suspendre l’appareil afin de limiter les vibrations et le bruit émis par celui-ci.

Vous avez un projet de rénovation qui concerne un échangeur d'air?

Remplissez le formulaire pour être mis en contact avec des entrepreneurs certifiés!

Attention à l'emplacement de la bouche d'aération et de la prise d'air

En installant votre VRC, assurez-vous qu’une distance d’au moins 72 pouces sépare la bouche d’extraction et la prise d’air et que ces dernières soient à au moins 18 pouces du niveau du sol. Idéalement, installez-les un peu plus haut, car vous permettrez ainsi à votre échangeur d’air de moins se salir. Pour empêcher l’entrée de poussière à l’intérieur de la maison, assurez-vous de munir les bouches d’extraction d’air de filtres. Si vous négligez de prendre cette précaution, des contaminants pourraient s’infiltrer dans l'air ambiant.

Dans tous les cas, il sera indispensable de veiller à ce que des grilles soient situées autant à l’embout des bouches d’extraction que des bouches d’évacuation. Celles-ci jouent un rôle très important pour empêcher l’entrée de détritus et de petits indésirables à l’intérieur.

Bien choisir le format et l'emplacement des grilles d'aération

Lors de l’installation de votre VRC, assurez-vous que les retours d’air vicié se fassent dans les pièces humides et non dans le reste de la maison. Pour leur part, les sorties d’air frais devraient être situées le plus loin possible des thermostats. Ensuite, veillez à choisir avec soin l’emplacement des grilles en évitant notamment de les installer près de la sortie d’une pièce, car l’air se dirigera dans le corridor.

En dernier lieu, ne choisissez pas des grilles d’aération de trop petites dimensions, car le débit d’air qu’elles produiront sera insuffisant. De ce fait, l’air frais restera au niveau du sol et l’air chaud, de son côté, montera directement au plafond.

grilles aération Rona_Soumission Rénovation

Photo: Rona

Les conduits de votre VRC

Comment les choisir?

Au moment d’acheter les conduits de votre VRC, vous aurez le choix entre des modèles rigides ou souples. Il est fortement conseillé de choisir le premier modèle, car celui-ci permet à l’air de circuler plus aisément, ce qui offre un meilleur rendement énergétique. De plus, notez que les tuyaux rigides présentent de nombreux autres avantages que les tuyaux souples n’ont pas : ils se nettoient facilement, ils ne s’écrasent pas aisément et n’ont pas besoin de beaucoup de soutien pour être maintenus en place.

Poursuivons sur cette réflexion en soulignant que les tuyaux souples ont davantage tendance à accumuler la saleté et peuvent donc causer des problèmes respiratoires aux habitants de la maison qui ont des allergies à la poussière ou qui sont asthmatiques. Toutefois, sachez qu’il est possible d’installer des conduits flexibles pour relier votre appareil au réseau de distribution.

Dans le cas où votre VRC serait lié à un système de chauffage central à air pulsé, il sera essentiel de respecter certaines règles. Tel que mentionné  par Écohabitation, la jonction devrait se faire à au moins trois mètres du générateur d’air chaud ainsi qu’à un mètre des conduits qui envoient l’air à l’extérieur.

Un petit mot sur l’isolation des conduits

Peu importe le modèle d’échangeur d’air à récupération de chaleur dont vous faites l’acquisition, vous devrez isoler les conduits afin d’éviter de devoir faire face à des problèmes de condensation ou de moisissure. La résistance thermique devrait être d’au moins 0,7 (R4).

Et l’eau de condensation dans tout ça?

L’eau de condensation doit toujours être évacuée dans un avaloir de sol. Ne percez jamais la dalle de béton, ceci étant formellement interdit par le Code de construction en raison des problèmes d’humidité qui peuvent en découler, de même qu’en raison de la possibilité que des émanations de radon ne s’infiltrent à l’intérieur.

L'installation d'un échangeur d'air à récupération de chaleur en 5 points

 

1- Pour déterminer où sera installé votre VRC, choisissez un endroit:

  • Facile d'accès ;
  • Chauffé ;
  • Où aucun contaminant n'est entreposé ;
  • Loin d'une pièce achalandée ;
  • Tel que le sous-sol ou une pièce de rangement.

2- Pour l'installation de la bouche d'aération et de la prise d'air, suivez les recommandations suivantes:

  • Rappelez-vous qu'une distance de 72 pouces doit séparer la bouche d'aération et la prise d'air et que ces dernières doivent être à au moins 18 pouces du sol ;
  • Installez des filtres sur les bouches d'extraction ;
  • Assurez-vous que des grilles soient posées à l'embout des bouches d'évacuation et d'extraction.

3- Installez des grilles d'aération suffisamment grandes et évitez de les placer près des sorties des pièces.

4- Pour le choix de vos conduits, privilégiez des modèles rigides, car ils présentent beaucoup d'avantages:

  • Ils sont faciles d'entretien ;
  • Ils ne se compressent pas ;
  • Ils n'ont pas besoin beaucoup de soutien ;
  • Ils n'accumulent pas la poussière.

Notez que tuyaux doivent être correctement isolés, la résistance thermique devant être d'au moins 0,7 (R4).

5- Assurez-vous que l'eau de condensation soit évacuée dans un avaloir de sol.

Photo: Fantech

Obtenir des soumissions pour l'installation de votre échangeur d'air à récupération de chaleur

SoumissionRenovation.ca peut vous aider dans vos démarches pour obtenir des soumissions pour l'installation d'un projet d'installation d'échangeur d'air à récupération de chaleur. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en contact avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez recevoir des soumissions d’entreprises spécialisées.
Composez le 1 844 828-1588 pour parler avec un de nos représentants au service à la clientèle

Vous cherchez quelque chose d'autre?



OBTENEZ 3 SOUMISSIONS GRATUITES

Vous avez un projet? Laissez nous vous aider!

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet d'installation d'échangeur d'air
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


COMMENT ÇA FONCTIONNE?
ÉTAPE 1

Vous nous décrivez votre projet

ÉTAPE 2

Nous vous trouvons 3 entrepreneurs qualifiés en 48 heures

ÉTAPE 3

Vous comparez les différentes estimations et sauvez du temps et de l'argent

SoumissionRenovation.ca dans les médias

Nombre de projets traités depuis 2014
129532
Nombre d'entrepreneurs dans notre réseau
7380
Délai moyen de notre réponse*
Une heure
*Lors des heures ouvrables