Montréal — Québec — Gatineau — Sherbrooke — Trois-Rivières — Saguenay
Envoyer un courriel à l'auteur
Karine Dutemple
Karine
Dutemple

(Rédactrice)
Table des matières

Tiny House: un phénomène qui gagne en popularité

Dernière modification: 2018/10/24 | Temps de lecture approximatif 4 mins

Véritable phénomène en expansion, les « tiny house » (mini maison) ne cessent de gagner des adeptes. Il va de soi que le choix de vivre dans une petite maison a des implications beaucoup plus grandes que la simple recherche d’une habitation aux dimensions réduites.

Bien que les motifs puissent être économiques, il s’agit également de choisir un mode de vie limitant l’empreinte écologique et le temps perdu relié à l’entretien d’une demeure trop vaste par rapport aux besoins de la famille. Mais quelles sont donc les informations importantes à connaître avant de faire l’acquisition d’une mini-maison? Découvrons ce type de demeure qui ne laisse personne indifférent!

Qu’est-ce qu’une tiny house?

Afin de rentrer dans la catégorie des mini-maisons, les dimensions de la demeure ne doivent pas excéder 1000 pieds carrés, bien que la majorité des habitations soient de taille inférieure à 400 pieds carrés. Plusieurs types de mini-maisons sont disponibles, parmi lesquels on compte les modèles mobiles, fixes ou transportables.

Les modèles de tiny house

Les modèles fixes sont ancrés de façon permanente sur un terrain. La principale différence avec les habitations conventionnelles est sa taille plus réduite qui nécessite de vivre avec un nombre restreint de biens matériels.

Concernant les modèles mobiles, ceux-ci peuvent être déplacés à la guise de leur propriétaire grâce à la fixation de la petite demeure à un camion. Néanmoins, comme la maison est transportée sur une base relativement fréquente, elle est plus petite que les autres modèles. De plus, son coût est plus élevé en raison de l’achat d’un camion. Il faudra également anticiper les coûts relatifs à l’essence et aux réparations du camion.

Pour leur part, les modèles transportables ont un degré de mobilité supérieur à celui des maisons fixes, mais inférieur à celui des maisons mobiles.  Étant donné que la maison n’est pas rattachée à un camion comme dans le cas du modèle mobile, il est impératif de faire affaire avec une compagnie spécialisée dans le déplacement de ce type d'habitation.

Comme la maison connaîtra plusieurs lieux de résidence, les frais reliés à l’acquisition de la maison n’incluent donc pas le coût du terrain. Il est ainsi possible de louer un terrain temporairement plutôt que de faire un achat permanent, ce qui rend cette option moins dispendieuse que ses homologues. Il faut préciser que ces mini-maisons sont de dimensions plus grandes que les modèles mobiles, ce qui est un avantage pour ceux qui auraient besoin d’un plus vaste espace de vie.

Tiny house_mini-maison_Soumission Rénovation

Photo: Wikimedia Commons

Des avantages indéniables

Faire l’achat d’une mini-maison, c’est une option économique plus qu’invitante. Les dépenses relatives au chauffage, à l’hypothèque, aux taxes municipales ainsi qu’à l’entretien sont grandement réduites. Faire l’achat d’une maison pour un coût généralement inférieur à 100 000$ est intéressant et permet de ne pas être lié au remboursement d’une hypothèque pendant plus de vingt ans. 

L’achat d’une mini-maison permet de sauver un temps considérable sur l’entretien du terrain. De longues journées d’été à se prélasser au soleil sans avoir un gazon à couper ou des pissenlits à arracher, n’est-ce pas une option tentante?

Tiny house

Photo: Unsplash

Des inconvénients à ne pas négliger

En premier lieu, il faut mentionner que le financement d’une mini-maison pose problème. Il est malheureusement impossible de financer ce genre de maison grâce à un prêt hypothécaire. Les banques sont en effet peu enclines à accorder un prêt de ce type pour un montant peu élevé. En l’absence des fonds nécessaires, il sera nécessaire de recourir au prêt conventionnel ou à la marge de crédit dont les taux d’intérêt avoisinent 10% (alors que le taux d’intérêt d’un prêt hypothécaire est d’environ 2% à 3%).

En ce qui concerne la qualité de vie des occupants de la demeure, malgré les meilleures intentions, il se pourrait que la cohabitation pose problème. L’impossibilité d’avoir un espace de vie à soi à l’écart du bruit ambiant demande des concessions que tous ne sont pas prêts à faire. Il est donc crucial de se questionner longuement sur la possibilité de s'adapter au degré d’intimité offert par la vie dans une mini-maison.

Photo: Pixabay

Qu’en est-il des assurances?

Le type d’assurance que vous devez obtenir dépend du type de mini-maison choisi. Pour une maison mobile, vous devrez assurer l’habitation comme un véhicule récréatif. Ce faisant, l’habitation devra être inspectée par la Société de l’assurance automobile du Québec avant d’être immatriculée. Étant donné que la maison mobile est considérée comme une roulotte, elle sera munie d’une plaque de type remorque qui sera valide pour la durée de vie de la mini-maison. Si l’habitation est un modèle fixe, il faudra obtenir une assurance habitation conventionnelle.

Dans le cas d’un modèle transportable, il existe une certaine incertitude quant à l’assurance à laquelle vous devez souscrire. Ces cas sont étudiés à titre individuel en fonction de leurs particularités. Notez toutefois que dans la majorité des cas, une assurance pour caravane stationnaire est de mise.

Quelques précisions

Si vous cherchez à faire un investissement qui sera rentable à long terme, il est conseillé d’opter pour une maison sur fondation. Bien que l’esprit de liberté inspiré par la maison mobile puisse être un attrait aux yeux de nombreux acheteurs, il faut prendre en considération qu’une maison de ce type perdra de la valeur au fil du temps, contrairement à la maison avec fondation.

La réglementation pour les tiny house

Malgré les espoirs de donner un nouveau souffle au marché de l’immobilier grâce aux mini-maisons, l’implantation de celles-ci dans les secteurs résidentiels se heurte à la rigidité de la réglementation municipale en vigueur. Certaines municipalités sont, à cet effet, fermées à l’idée de permettre la construction de maisons sans sous-sol sur leur territoire. Il est donc impératif de bien s’informer sur les zones où pareille construction est permise, ces lieux étant encore peu nombreux.

Photo de couverture : Wikimedia Commons

Karine Dutemple

Obtenir des soumissions pour la construction de votre mini-maison

SoumissionRenovation.ca peut vous aider dans vos démarches pour obtenir des soumissions pour la construction de votre mini-maison. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en contact avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez recevoir des soumissions d’entreprises spécialisées.

Vous voulez être mis en relation avec des entrepreneurs et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 855 239-7836



OBTENEZ 3 SOUMISSIONS GRATUITES

Vous avez un projet? Laissez nous vous aider!

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre mini maison
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


COMMENT ÇA FONCTIONNE?
ÉTAPE 1

Vous nous décrivez votre projet

ÉTAPE 2

Nous vous trouvons 3 entrepreneurs qualifiés en 48 heures

ÉTAPE 3

Vous comparez les différentes estimations et sauvez du temps et de l'argent

SoumissionRenovation.ca dans les médias

Nombre de projets traités depuis 2014
74123
Nombre d'entrepreneurs dans notre réseau
6611
Délai moyen de notre réponse
Une heure