Montréal — Québec — Gatineau — Sherbrooke — Trois-Rivières — Saguenay
Envoyer un courriel à l'auteur
Karine Dutemple
Karine
Dutemple

(Rédactrice)
Table des matières

Le tirage de joints: les erreurs à éviter et les différences entre les techniques employées

Dernière modification: 2018/10/05 | Temps de lecture approximatif 3 mins

Tirer des joints dans l’optique d’obtenir une finition uniforme des murs nouvellement créés est un art en soi. Bien que la pratique soit toujours de mise pour obtenir un résultat satisfaisant, il faut tout de même prendre connaissance des erreurs habituellement commises par les apprentis rénovateurs lors de ce type de travaux afin d’éviter de les faire à son tour.

De plus, il est également judicieux de prendre note des différences qui opposent les techniques employées pour tirer des joints afin de choisir celle qui vous convient. Mais quelles erreurs faut-il donc éviter de faire lorsqu'on tire des joints?

Les erreurs à éviter lors du tirage de joints

La première chose à éviter est de tirer des joints dans une pièce qui n'est pas protégée du froid, de la pluie ou du vent. En effet, des conditions atmosphériques défavorables vont empêcher les joints de sécher adéquatement, causant ainsi des fissures.

Dans un second temps, il faudrait prendre soin de ne jamais procéder au tirage de joints sur des panneaux de gypse installés sur une surface instable. Faire fi de ce problème pour procéder le plus rapidement possible au tirage des joints ne sera d’aucune utilité, car les fissures apparaîtront sous peu et il faudra alors reprendre le travail en entier une fois l’état de la structure corrigé.

Croire que l’application d’une unique couche épaisse de composé à joint sera efficace pour masquer les trous laissés par les vis est également une erreur plutôt courante. À ce propos, une couche épaisse (même sur une superficie aussi minime) aura tendance à fendiller. Il vous faudra alors recommencer le processus du début, ce qui peut s’avérer contrariant.

Le nombre de couches de composé à joint

Négliger de faire les trois couches requises est également fortement déconseillé, la solidité des joints pouvant être compromise par cette économie de temps. De plus, il sera nécessaire de lisser au moins trois fois avant de laisser sécher le composé à joint, faute de quoi des bulles d’air risquent de subsister et d’être difficiles à éliminer lorsque l’étape du ponçage sera arrivée. Dans le même ordre d’idées, ne pas respecter le temps de séchage (se situant généralement entre 18 et 24 heures) entre les couches nuira à la qualité de l’aspect final.

Faisant suite à cette idée, il n’est pas recommandé de tirer les joints moins de 24 heures après la pose des panneaux de gypse. D’ailleurs, la même recommandation s’applique au délai à respecter entre l’application de la dernière couche de composé de joint et l’apprêt.

Le type de produit employé

Une autre erreur consiste à tirer les joints autour des renforts de coin avec un composé (ou ciment) à joint standard, alors qu’il est plus approprié d’utiliser un ciment à prise rapide. Il sera ainsi plus facile de réaliser un joint au fini lisse et agréable à l’œil.

Soulignons que la superposition des bandes à joint laissera apparaître un renflement sur la surface du mur, ce implique d'éviter absolument cette situation.

Tirage de joints sur panneaux de gypse_Soumission Rénovation

Photo: Wikimedia Commons

Les différentes techniques employées pour tirer des joints

Il existe deux principales différences par rapport aux méthodes suggérées pour le tirage de joints. La première devant être mentionnée est le type de papier à joint utilisé. Certains vont préférer utiliser le papier autocollant, lequel est caractérisé par une surface quadrillée et possède, au dire de ses adeptes, une meilleure force d’adhérence que le ruban papier.

Pour sa part, il semble que ce dernier soit choisi pour son fini lisse qui est plus facile à camoufler une fois le composé à joint appliqué. Toutefois, les risques de boursouflures sont présents, contrairement au papier autocollant qui risque fort peu de se détacher de la surface. Dans certains cas, les personnes utiliseront le papier autocollant pour les joints horizontaux et le ruban papier traditionnel pour les joints verticaux.

Deuxièmement, certains suggèrent de ne poncer qu’une seule fois, soit à la fin de la troisième couche. Quoiqu’il soit possible de procéder de la sorte, il peut s’avérer plus difficile de retirer l’excédent du composé appliqué au cours des étapes précédentes. Généralement, un ponçage est recommandé après la deuxième et la troisième couche.

Photo de couverture : Flickr

Karine Dutemple

Obtenir des soumissions pour le tirage de vos joints

SoumissionRenovation.ca peut vous aider dans vos démarches pour obtenir des soumissions pour le tirage de vos joints. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en contact avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez recevoir des soumissions d’entreprises spécialisées.

Vous voulez être mis en relation avec des entrepreneurs et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 855 239-7836



OBTENEZ 3 SOUMISSIONS GRATUITES

Vous avez un projet? Laissez nous vous aider!

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet de tirage de joints
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez les termes du site.


COMMENT ÇA FONCTIONNE?
ÉTAPE 1

Vous nous décrivez votre projet

ÉTAPE 2

Nous vous trouvons 3 entrepreneurs qualifiés en 48 heures

ÉTAPE 3

Vous comparez les différentes estimations et sauvez du temps et de l'argent

SoumissionRenovation.ca dans les médias

Nombre de projets traités depuis 2014
74123
Nombre d'entrepreneurs dans notre réseau
6611
Délai moyen de notre réponse
Une heure