Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez notre formulaire rapide et obtenez des devis maintenant!

Table des matières

Travaux extérieurs

12 minutes de lecture

Remettre un mur à neuf grâce au décapant pour peinture sur brique

Travaux extérieurs

12 minutes de lecture

Remettre un mur à neuf grâce au décapant pour peinture sur brique

Travaux extérieursRemettre un mur à neuf grâce au décapant pour peinture sur brique

Employée depuis le début du XVIIe siècle, la brique compose le patrimoine bâti québécois depuis belle lurette. Au fil des ans, des décennies, voire des siècles, et au gré des tendances, elle a revêtu différentes compositions, formes et couleurs.

Bien que la plupart s’entendent pour dire que la brique confère une élégance intemporelle à n’importe quel bâtiment, certains propriétaires optent pour la peinture dans le but de revamper l’extérieur de leur maison à moindre coût. Si l’intention peut être louable, il s’agit d’une décision qui ne devrait jamais être prise à la légère puisque ces quelques coups de pinceau pourraient leur coûter très cher…

Dans l’intention de la moderniser, l’ancien proprio a peinturé la brique rouge de votre maison en blanc, sans le moindre égard pour le style architectural victorien qui lui donnait jadis si fière allure?

La bonne nouvelle est qu’il est tout à fait possible de lui redonner son cachet d’antan grâce à un décapant pour mur de brique. La mauvaise est que le processus exige beaucoup d’huile de coude…

Caractéristiques des décapants pour mur de brique

Utiliser du décapant sur un mur de briques

Source : Canva

Ça y est, vous êtes décidé! Vous souhaitez enlever la peinture qui recouvre les murs de votre maison. On ne vous le cachera pas, décaper un mur de brique n’est pas une mince affaire. Consolez-vous toutefois, votre travail ne sera pas vain. Presque toutes les peintures peuvent être enlevées sans trop de dommages, à condition d’opter pour la bonne technique et les bons produits.

Si cela peut vous encourager, un mur de brique nettoyé et rejointé n’aura besoin d’aucun entretien pour les cinquante prochaines années!

Peinturer la brique… à ses risques et périls

Peinturer la brique est une tendance qui ne date pas d’aujourd’hui. Dans les quartiers pittoresques de nombreuses villes, des édifices âgés en font la preuve. Si certains travaux de peinture semblent parvenus à revitaliser des bâtiments décrépis, d’autres n’ont pas manqué d’offenser les grands fervents d’architecture.

Mettons néanmoins pour l’instant de côté la question du cachet pour nous concentrer sur ce qui risque fort d’être un problème plus sérieux.

Depuis quelques années déjà, les experts s’entendent pour dire que, si l’on tient réellement à modifier l’apparence d’une brique, il est préférable de la teindre plutôt que de la peindre. Contrairement à la teinture, la peinture risque d’emprisonner l’humidité dans les murs, ce qui viendrait éventuellement détériorer l’enveloppe du bâtiment.

La brique et le mortier sont des matériaux poreux qui absorbent l’humidité, que celle-ci provienne de l’extérieur ou de l’intérieur de la maison.  Par beau temps, l’humidité ressort. On dit parfois dire que le bâtiment « respire ».

Une fois peints, la brique et le mortier deviennent étanches sur leur face extérieure.  D’un côté ils absorbent moins d’eau en provenance des intempéries, de l’autre ils continuent à absorber de l’humidité… celle générée par les occupants de la maison, celle d’une infiltration d’eau ou d’une autre déficience de l’enveloppe du bâtiment.

Tandis que la brique absorbe l’eau telle une éponge, la peinture appliquée sur sa face extérieure empêche l’humidité de sortir et la garde prisonnière dans les murs. En plus de mettre en péril l’intégrité de l’enveloppe, cela entraîne la détérioration de la brique et du mortier.

Cette rétention d’humidité peut rapidement s’avérer fatale pour les briques. Dès l’instant où la température chute, les molécules d’eau emprisonnées prennent de l’expansion et les font éclater. Quant au mortier, il devient de plus en plus friable, jusqu’à devenir poudreux.

Décaper un mur de brique rouge : les solutions offertes

Il faut admettre que le nombre de produits décapants susceptibles de venir à bout de la peinture sur la brique demeure, encore aujourd’hui, limité. En contrepartie, ceux que l’on peut se procurer offrent une performance qui vaut la peine d’être mentionnée.

Dans le cas où l’on n’obtiendrait pas les résultats escomptés, on fait appel à une entreprise spécialisée. La gamme des services offerts s’est largement bonifiée au fil des ans afin d’être en mesure de venir à bout des peintures les plus récalcitrantes. 

En ce qui a trait au décapage, il faut se rappeler que les solutions requièrent majoritairement l’utilisation de produits toxiques ou agressifs et que des précautions sont de mises. Certaines sont susceptibles d’abîmer brique et mortier, notamment les plus anciens, c’est pourquoi, avant d’entreprendre quoi que ce soit, il convient de s’assurer que l’option choisie n’aura pas raison de votre maçonnerie.

Les décapants pour mur de brique et leurs caractéristiques

Décaper un mur de brique blanc

Source : Canva

Les décapants chimiques

À prime à bord, lorsqu’il est question de décaper une brique d’argile peinte, on essaie d’éviter les produits trop abrasifs comme le jet de sable qui risque d’endommager à la fois la brique et le mortier.

Les dissolvants à base d’hydroxyde de potassium - que l’on neutralisera ensuite avec de l’acide acétique pour abaisser le taux d’acidité et prévenir la contamination des sols - présentent une option de choix pour retrouver la couleur d’origine d’une brique.

Bien que cela puisse demander du temps, l’application ne requiert aucune compétence ou expérience particulière. Appliqués au pinceau, ces dissolvants préservent la patine de la brique, cette surface durcie par la cuisson qui retarde l’absorption de l’eau.

Les décapants à base de chlorure de méthylène agissent sur les peintures à l'uréthane ou à l'époxy, alors que ceux à base d'hydroxyde de potassium neutralisent les peintures à l'huile plus anciennes.

Attention toutefois… Les décapants chimiques réagissent différemment selon le type de brique sur lequel on les utilise (argile cuite ou silicocalcaire), c’est pourquoi il vaut mieux vous renseigner avant d’opter pour un de ces produits. Peu importe votre choix, rappelez-vous que la majorité des produits employés pour nettoyer la maçonnerie sont corrosifs, toxiques et nocifs, à la fois pour votre santé et pour l’environnement. Lors de leur utilisation, il importe de suivre les recommandations du fabricant.

 

Décaper une brique au jet de sable (sandblasting)  

Le décapage au jet de sable fait référence au procédé de décapage d’une surface à l’aide de sable projeté sous pression.  Couramment utilisé pour nettoyer, polir ou modifier la surface des métaux, on l’utilise également sur le bois, le béton, la brique et autres matériaux divers.

Le décapage au sable ne requiert l’utilisation d’aucun produit chimique. Cette option, à la fois rapide, efficace et économique, requiert néanmoins de la patience et de la dextérité. Il s’agit également d’un procédé agressif, puisque très abrasif. Pour cette raison, on l’utilise en dernier recours, lorsqu’aucune autre méthode n’a fonctionné.

Bien qu’il soit possible d’acheter ou de louer l’équipement nécessaire, cette procédure est généralement réservée aux professionnels puisqu’elle comporte des risques, à la fois pour l’utilisateur et pour l’intégrité des matériaux.  Si la pression appliquée et la taille des particules projetées sont garants du résultat, un choix inapproprié peut rapidement détériorer une surface. De plus, un travail mal exécuté risque d’abîmer non seulement le mur, mais également les portes et fenêtres, les boiseries, etc.  

Avant de procéder, il est impératif de s’assurer que la surface à décaper est résistante, ou elle se dégradera. Selon le type de maçonnerie et la condition dans laquelle elle se trouve, cette méthode peut endommager la brique et le mortier jusqu’à permettre à l’eau de s’infiltrer sournoisement. Sur un bâtiment centenaire, fragilisé par les années, le sablage au jet de sable pourrait faire des dégâts considérables. Plusieurs municipalités déconseillent d’ailleurs son utilisation.

Un professionnel expérimenté sera en mesure de déterminer si une surface peut ou non être sablée au jet de sable.  

Intéressant à savoir : Plus les grains de sable sont fins, plus le gommage est agressif.

Décapant au bicarbonate de soude (sodablast)

Le nettoyage au jet de soda - ou nettoyage au bicarbonate de soude - est une autre solution qui a fait ses preuves. Pulvérisées à haute pression, les particules de bicarbonate de soude délogent différents contaminants, dont la peinture.  

Contrairement au sable, le soda ne contient pas de silice. 100 % écologique, cette méthode moins abrasive permet de restaurer des bâtiments plus fragiles sans les altérer.  On l’emploie d’ailleurs dans le cas de bâtiments anciens et même de monuments historiques.

Lorsque combiné avec de l’eau, la quantité de poussière projetée dans l’air est considérablement diminuée et le procédé laisse peu de résidus sur la surface.

Les précautions à prendre

Le Conseil national de recherches du Canada a publié un document intitulé « Nettoyage de la maçonnerie en brique ».  Il y est question des différentes méthodes de sablage.  Bien que n’ayant pas été actualisé, on y retrouve tout de même une foule de conseils quant à quoi faire… et surtout, quoi ne pas faire!

Avant de songer à décaper un mur entier, il est fortement conseillé de faire un test sur de petites surfaces afin d'observer la réaction de la brique sur une période de plusieurs jours, et surtout après la pluie. 

Quelle que soit la méthode retenue, si vous choisissez d’effectuer le travail par vous-mêmes plutôt que de le confier à un professionnel, il importe de suivre à la lettre les recommandations du fabricant. Prévoyez également la location de tout l’équipement sécuritaire nécessaire, tels un échafaudage et un harnais de sécurité, et portez toujours un masque.

Enfin, si la surface à décaper a été peinte avant 1980, il faut redoubler de prudence puisque la peinture pourrait contenir du plomb. Prenez les mesures nécessaires afin de ne pas contaminer votre maison et votre environnement.

Restaurer un mur de brique en 3 étapes avec un décapant chimique

Restaurer un mur de brique avec un décapant chimique

Source : Canva

Étape 1 : Décaper le mur de brique

Comme dans tout bon travail de décapage, la technique consiste à étendre le produit sur une petite surface, puis à attendre quelques minutes avant de retirer la peinture ramollie à l’aide d’un grattoir.  On termine cette étape en passant une brosse d’acier sur les briques et en neutralisant les résidus de décapant d’un simple jet d’eau.  

Aux endroits où la peinture résiste, il peut s’avérer nécessaire d’utiliser une meuleuse angulaire (grinder) munie d’une brosse rotative. Cette opération a malheureusement pour effet de retirer en partie la patine de la brique. 

À savoir : Comme le décapant agit sur pratiquement n’importe quel matériau, avant de débuter l’application, il faut protéger les boiseries et l’aluminium.

Étape 2 : Nettoyer les joints de briques

Lorsqu’on enlève la peinture qui recouvre la brique, on doit également nettoyer les joints de mortier. Ceci implique qu’il faut les refaire.

Au moyen d’une meule à maçonnerie de 4,5 pouces (en utilisant une fois de plus la meuleuse angulaire), on creuse les joints sur une profondeur d’au moins ¾ de pouces (2 centimètres). Il est important de porter un masque adapté à ce genre de travail afin de se protéger de la poussière. 

On complète le creusage des joints au moyen d’un clou de 4 ou 5 pouces et d’un marteau. Les débris et la poussière s’enlèvent à la brosse ou sous l’effet d’un jet d’eau.

Astuce : Superposer les couches de décapant permet d’empêcher le produit de sécher. Lorsqu’on garde le décapant actif, la peinture s’enlève beaucoup plus aisément. Il est suggéré d’appliquer 2 à 3 couches de décapant avant de rincer. On laisse ensuite sécher, puis on répète une deuxième fois.

Étape 3 : Rejointement à l’aide d’un mélange à mortier

Refaire les joints de mortier est un travail qui requiert une certaine habileté. Pour se faciliter les choses, on prépare le mortier par petites quantités. On le mélange à l’aide d’une truelle de façon à former une pâte homogène (similaire à celle d’un gâteau) qu’on laissera ensuite reposer quelques minutes avant d’utiliser.

Vaporiser un peu d’eau dans les joints pour les humidifier avant d’appliquer le mélange à mortier favorise son adhérence. Nettoyer au fur et à mesure à l’aide d’un linge mouillé, avant d’essuyer avec un linge sec, permet d’éviter d’employer un nettoyant chimique une fois la tâche terminée.

À savoir : Un produit à base de chaux assure plus de flexibilité et permet d’éviter la formation de fissures si la maison venait à « travailler ». Enfin, lorsque la température extérieure atteint le point de congélation, il est essentiel de remplacer l’eau par de l’antigel dans le mélange à mortier!

 

Décaper un mur de brique : les coûts à prévoir

Décapant pour mur de brique appliquer au rouleau

Source : Canva

Il est difficile d’établir un budget pour ce genre de travail. Les coûts varieront inévitablement en regard de la méthode choisie, des produits sélectionnés, de la surface à décaper, ainsi que du type de peinture qui a été appliqué. 

Si on fait affaire avec un professionnel, il faut calculer entre 3 $ et 8 $ du pied carré pour faire décaper et nettoyer un mur de brique. Encore une fois, cela dépendra du type de peinture à retirer, du degré de complexité de la tâche, des détails architecturaux à préserver, etc.

D’une façon ou d’une autre, il s’agit d’un projet de plus de 1000 $.

Les produits décapants pour la brique peinte : prix et caractéristiques

Décapant à peinture pour béton et maçonnerie Techniseal - 39,99 $, le contenant de 4 litres

Un décapant spécialement conçu pour dissoudre la peinture sur la brique, le crépi, le béton et autres types de revêtement.  Il s’applique facilement, sur les surfaces horizontales ou verticales. 

Décapant de peinture pour béton et maçonnerie de Behr Premium - 47,97 $, le contenant de 3,79 litres

Ce décapant biodégradable permet d’enlever les multiples couches de peinture sur divers revêtements, dont la brique. Il s’utilise à l’intérieur comme à l’extérieur.

Machine à jet de sable de 20 gallons de King Canada - 389 $

Pour ceux qui souhaitent décaper au jet de sable, King Canada leur offre les moyens de le faire eux-mêmes à moindre coût. Au prix de l’appareil, on ajoute celui du sable adapté. Le sac de sable de la marque Jetmag (22,7 kilos) est offert pour la somme de 12 $.  Il faut habituellement compter entre 6 et 8 kilos de sable par mètre carré de surface à nettoyer. Encore une fois, les chiffres varieront selon l’adhérence de la peinture que l’on veut enlever.

Conseil pratique pour modifier l’apparence d’un revêtement de brique

Si la couleur de votre brique n’est plus uniforme ou que vous avez envie de changement, il est possible de la teindre. La teinture serait moins dommageable qu’une peinture et vous permettrait de réaliser votre projet. On l’applique au pinceau, après un nettoyage en profondeur.

Enfin, il est également désormais possible de trouver des peintures acryliques de très bonne qualité, mieux adaptées à la maçonnerie. 

Obtenir des soumissions pour décaper votre mur de brique

SoumissionRenovation.ca peut vous aider dans vos démarches pour obtenir des soumissions pour votre projet de peinture. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en contact avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez recevoir des soumissions d’entreprises spécialisées.

Composez le 1 855 239-7836 pour parler avec un de nos représentants au service à la clientèle

 

Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!


Dernière modification 2024-04-11


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!

Vous cherchez autre chose?


Table des matières


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!

Êtes-vous entrepreneur?

Rejoignez notre réseau et attirez de vrais clients!

Téléchargez le guide de prix en rénovation

Saisissez un courriel pour recevoir le guide des derniers prix de rénovation du marché.



Articles similaires

Actualités du secteur, témoignages, technologies et autres ressources.

9 minutes de lecture

Karine Dutemple • 07 nov. 2023

La création d'une salle de cinéma maison

Quel amateur de films n’a pas déjà rêvé d’avoir son propre cinéma maison? Profiter de l’ambiance d’une vraie salle de cinéma en plus de bénéficier du confort de son salon représente une perspective plus qu’intéressante pour un grand nombre de cinéphiles. Comme ce projet en un de grande envergure, sa planification n’est pas à prendre à la légère. Voici donc tous les aspects importants à considérer pour élaborer les plans de votre futur cinéma maison.

6 minutes de lecture

Karine Dutemple • 07 nov. 2023

Quelles sont les conditions idéales pour effectuer des travaux de peinture?

Vous êtes sur le point d’entreprendre des travaux de rénovation? Hormis le fait d’avoir en main les outils appropriés et d’avoir à vos côtés l’aide dont vous avez besoin pour réaliser votre projet dans les délais impartis, vous devrez assurément tenir compte du climat et de la température.

4 minutes de lecture

Léa Plourde-Archer • 07 nov. 2023

Programme de subventions pour rénovations : Rénoclimat

Le gouvernement du Québec vient d'annoncer la bonification du programme de subventions Rénoclimat. Ce programme qui cible les rénovations écoénergétiques a été modifié pour élargir la gamme de travaux couverts.

8 minutes de lecture

Karine Dutemple • 07 nov. 2023

Comment construire une terrasse flottante

Au premier abord, les terrasses flottantes peuvent sembler être un concept futuriste, mais nous pouvons vous assurer qu’elles sont parmi nous depuis un certain temps. Non, ce type de terrasse n’incorpore aucune nouvelle technologie.

3 minutes de lecture

Léa Plourde-Archer • 07 nov. 2023

Guide de la peinture et du revêtement mural intérieur

Lorsqu’il est question de transformation ou de rénovation intérieure, les murs font partie des premiers éléments auxquels on pense. C’est souvent une des rénovations les moins chères, et beaucoup de gens décident d'exécuter les travaux par eux-mêmes.


Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez un projet et recevez 3 soumissions gratuites maintenant !