Montréal — Québec — Gatineau — Sherbrooke — Trois-Rivières — Saguenay
Envoyer un courriel à l'auteur

Les étapes pour changer votre escalier

Installer ou construire un escalier est bien plus complexe qu'on pourrait croire. Il y a plusieurs normes à respecter pour changer son escalier et s'assurer qu'il soit en règle.

Mais avant d'entrer dans des détails et règlements plus précis, il faut d'abord connaître les différentes parties qui composent l'escalier : giron, nez de marche, contremarche, marche, main courante, etc.

Vous pouvez toujours vous référer à l'image, mais pour une description plus détaillée, nous vous conseillons le petit lexique proposé par Rona l'entrepôt, juste ici.

Composantes d'un escalier (Crédit photo : Wikipédia)

Composantes d'un escalier
(Crédit photo : Wikipédia)  

Avant la construction ou l'installation de l'escalier

Avant de s'embarquer dans la construction ou l'installation d'un escalier, on établira un budget afin de déterminer le type d'escalier souhaité. La plupart des matériaux de recouvrement choisis pour la construction d'escalier sont : le bois franc et le plancher flottant, le tapis, la céramique et le béton, entre autres.

Chaque matériau peut faire varier le coût total de cette construction. Aussi, comme l'installation d'une rampe à son escalier est obligatoire, il faut prendre en considération le nombre de poteaux nécessaires et le coût à l'unité, qui change selon le matériau encore une fois. C'est surtout la rampe d'escalier qui aura le plus d'impact sur le prix. La grandeur de l'escalier, ainsi que sa complexité influenceront également la facture. Un escalier droit sera moins dispendieux qu'un escalier hélicoïdal, par exemple.

L'emplacement de l'escalier dans la demeure pourra également influencer le prix. S'il est dans une pièce très passante, on choisira des matériaux qui confèrent un cachet plus esthétique, pour l'inclure dans la décoration de la pièce. Au contraire, s'il est très peu emprunté, comme un escalier menant vers un sous-sol ou un grenier, on peut opter pour des matériaux plus de base. L'espace dont vous disposez est aussi à prendre en considération. Si vous savez que vous aurez à transporter beaucoup de matériel par votre escalier, prévoyez de l'espace en fonction.

En général, on peut s'en tirer à bon compte avec un budget de 5 000$, en incluant l'installation. Lorsque vous confiez le travail à un entrepreneur, assurez-vous que la finition et l'installation soient incluses, au moment de la signature du contrat.

Détails techniques pour l'installation d'un escalier

Pour rendre la montée ou la descente plus agréable, il faut s'assurer que les marches soient assez grandes. Ainsi, les pieds ne devraient pas être plus grands que le nez des marches. Autrement dit, on ne veut pas d'orteils qui dépassent! Aussi, la longueur des marches ne devraient pas faire en sorte qu'une personne qui emprunte le dit escalier soit forcée de faire de trop grandes ou trop petites enjambées. La distance entre les marches ne devrait pas être trop espacée ou trop rapprochée.

En somme, changer d'escalier n'est pas un travail de tout repos. Cela exige de bien connaître les normes du Code de sécurité de la Régie du bâtiment, afin de s'assurer que la construction et les dimensions soient en règle. Le cas contraire, la ville pourrait émettre un avis d'infraction pouvant dépasser les 100$. Vaut mieux faire appel à un entrepreneur qui s'occupera de construire et/ou d'installer un modèle en normes.

En rafale :

Le Guide guide de performance de l'APCHQ (à partir de la page 206) dresse une liste de plusieurs règlements à savoir lorsque vous entreprenez des travaux de rénovation. En voici quelques-uns, tirés de ce guide, qui concernent la construction d'escalier :

  • «Un escalier doit avoir une échappée suffisante égale ou supérieure aux prescriptions du code en vigueur.» (p. 206)
    • Wikipédia définit l'échappée comme étant la «hauteur de passage, prise verticalement entre le nez de marche et la partie inférieure du plancher ou de la volée au-dessus (mini : 1,90 m ; généralement : 2,10 m).
  • «La flexion maximale d’une marche d’escalier intérieur ne devrait pas excéder 1/8 po (3 mm) sous une force de 200 lb (91 kg). » (p. 209);
  • «Les contremarches et les marches ne doivent pas émettre de craquements causés par des joints mal serrés ou mal attachés (fixés). En revanche, il est impossible que des contremarches et marches d’escalier utilisées sous charge variable n’émettent jamais aucun bruit.» (p. 210);
  • «Les composantes du garde-corps doivent être assemblées de façon à minimiser les joints ouverts. Les espaces entre les composantes du garde-corps d’un escalier ne devraient pas excéder 1/16 po (2 mm) d’épaisseur.» (p. 211);
  • «Les garde-corps d’escalier intérieur doivent être solidement construits et fixés aux composantes de la structure conformément au code en vigueur.» (p. 214)

Obtenir des soumissions pour changer votre escalier

SoumissionRenovation.ca peut vous aider dans vos démarches pour obtenir des soumissions pour changer votre escalier. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en contact avec les personnes-ressources adéquates. Vous n'avez qu'à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez recevoir des soumissions d'entreprises spécialisés en escalier.

 



OBTENEZ 3 SOUMISSIONS GRATUITES

Vous avez un projet? Laissez nous vous aider!

En soumettant votre projet, vous acceptez nos Conditions d'utilisation


Obtenez 3 soumissions gratuites d'entrepreneurs qualifiés
Joindre un fichier

En soumettant votre projet, vous acceptez nos Conditions d'utilisation

Vous voulez recevoir des trucs et conseils dans le domaine de rénovation? Inscrivez-vous à notre infolettre!

COMMENT ÇA FONCTIONNE?
ÉTAPE 1

Vous nous décrivez votre projet

ÉTAPE 2

Nous vous trouvons 3 entrepreneurs qualifiés en 48 heures

ÉTAPE 3

Vous comparez les différentes estimations et sauvez du temps et de l'argent

Nombre de projets traités
33866
Nombre d'entrepreneurs dans notre réseau
4881
Délai moyen de réponse
Une heure