blog-banner

Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez notre formulaire rapide et obtenez des devis maintenant!

Table des matières

Travaux extérieurs

7 minutes de lecture

Le système avancé de fosse septique

Travaux extérieurs

7 minutes de lecture

Le système avancé de fosse septique

Travaux extérieursLe système avancé de fosse septique

Vous aimeriez faire installer un système avancé de fosse septique? Comme vous allez le constater, le règlement en vigueur au Québec est formel. Si vous répondez aux critères énumérées plus bas, votre installation sanitaire sera conforme et adaptée aux contraintes environnantes.

Après avoir abordé la question du règlement, nous verrons donc les différentes options qui s’offrent à vous: système classique (primaire/secondaire), système de traitement secondaire avancé,  et système de traitement tertiaire avancé.

Le système avancé de fosse septique : que faut-il savoir?

Le règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées (Q2R22) 

Le règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées porte sur l’évacuation et le traitement des eaux usées émises par les résidences d’au maximum 6 chambres à coucher, et par les bâtiments ou lieux produisant un débit total quotidien d’eaux usées d’origine domestique de moins de 3240 litres. Ces différentes infrastructures ne doivent pas être raccordées à l’un des réseaux d’égoût municipaux, ni à des ouvrages d’assainissement collectif.

La finalité de ce règlement, depuis le 12 août 1981, est d’interdire, purement et simplement, le rejet d’eaux « usées » (au sens large du terme : cabinets d’aisance, eaux ménagères…) dans l’environnement, sauf si elles ont été correctement traitées. Dans le cas contraire, elles sont en effet qualifiées de contaminant par la Loi sur la qualité de l’environnement.

Un permis délivré par la municipalité en charge du territoire concerné est obligatoire pour toute personne souhaitant construire une nouvelle résidence isolée ou un bâtiment similaire à ceux précédemment cités. Il en va de même si cette personne souhaite aménager un lieu, en augmenter la capacité d’accueil, en changer l’utilité, ou encore réaliser des travaux de construction ou de modification d’un dispositif de traitement des eaux en son sein. La requête devra comprendre un ensemble de documents listés au cours de l’article 4.1 du règlement et, pour avoir toutes les chances d’aboutir, devra, entre autres, comprendre une étude de caractérisation du site et du terrain récepteur, réalisée par une personne habilitée à cette tâche (autrement dit, un expert).

L'approbation de la municipalité dépendra donc de la conformité du dispositif de traitement et d’évacuation. Le règlement fournit donc les critères à remplir pour que les dispositifs de traitement des résidences isolées soient approuvés: normes techniques et normes de performance.

Vous aimeriez savoir comment effectuer l'entretien de votre fosse septique? Consultez notre article Comment entretenir une fosse septique.

Modifications apportées au Règlement depuis 2013 

fosse septique

Source: Wikimedia Commons

Le règlement est pour la première fois modifié le 19 juin 2013, en vue de s’accorder avec les mesures pénales introduites par les ajustements de la Loi sur la qualité de l’environnement. Les différentes infractions ont ainsi été catégorisées et le montant des amendes associées, sensiblement augmenté.

Le 16 juillet 2014, le règlement a de nouveau été modifié afin de le rendre cohérent avec celui portant sur le prélèvement des eaux et leur protection (RPEP). Ces modifications sont entrées en vigueur le 2 mars 2015.

La dernière révision du règlement date du 29 mars 2017, date à laquelle celui-ci proposera désormais quatre solutions aux propriétaires de résidences isolées existantes, en attendant de pouvoir opter pour un système de traitement tertiaire. De plus, cette modification reconnaît le procédé de scellement des puits, effectué en vertu de l’ancien règlement portant sur le captage des eaux souterraines (RCES).

Pour tout savoir de ce règlement et de la manière dont il a évolué, rendez-vous sur la page Web de celui-ci.

Fosse septique et champs d’épuration: leur fonctionnement

Une installation sanitaire comporte, dans la majeure partie des cas, deux éléments principaux: un système de fosse septique, constituant le traitement primaire, puis un système de traitement secondaire, dont le rôle est l’épuration ou le polissage. La perméabilité du sol viendra naturellement compléter (ou pas) cette installation sanitaire.

La fosse septique, en béton ou en plastique, est un contenant étanche dont le but est de recevoir les eaux usées, qui viennent alors se séparer en deux couches: les solides lourds au fond de la fosse, et les plus légers à la surface. Une décomposition d’ordre naturelle et bactérienne s’ensuit alors, réduisant d’elle-même le volume d’eaux usées. Malgré cela, un phénomène de rétention des boues et du chapeau (surface) s’opére ensuite logiquement, d’où la nécessité de prévoir suffisament d’espace pour les retenir entre chaque vidange.

On notera également qu’en amont de la fosse, la présence d’un préfiltre est obligatoire depuis quelques années maintenant. Ce préfiltre, qui doit être nettoyé 2 fois par an minimum, permet de retenir une grande quantité de particules fines et sert également à éviter que votre système se bouche.

Après cette étape, les eaux usées sont prêtes à être traitées par le système de traitement secondaire, plus communément appelé le système d’épuration. Si les conditions au sol le permettent, le grand classique pour cette deuxième phase du traitement des eaux usées est un champ d’épuration, dont voici la liste complète :

  • L’épurateur classique: Système d’épandage souterrain, construit avec des tranchées filtrantes. Après avoir été pré-traitées, les eaux clarifiées sont purifiées, avant de se mélanger aux eaux souterraines.

  • L’épurateur modifié: Fonctionnant selon le même principe que sa version classique, avec un lit d’absorption à la place des tranchées.

  • Le puits absorbant: N’exigeant pas de drain, les eaux clarifiées s’y infiltrent à travers les parois verticales, dès lors que le fond a atteint un certain degré de saturation.

  • Le filtre à sable hors-sol: L’épuration que ce filtre permet se fait en deux temps, grâce, tout d’abord, à un lit de sable filtrant, puis à la couche de sol naturel sous-jacente.

  • Le filtre à sable classique: Système utilisé lorsque le sol n’est pas ou peu perméable. Des tuyaux viennent répartir les eaux clarifiées sur un lit de sable filtrant.

  • Le cabinet à fosse sèche: Système isolant les matières fécales, qu’on jette dans une fosse creusée dans un sol sec et naturel, des eaux dites « ménagères », qui termineront leur course dans une fosse septique, puis dans un épurateur, tous deux au format réduit.

  • L’installation à vidange périodique: Autorisée dans des cas bien spécifiques. Fonctionne obligatoirement avec une toilette chimique ou à faible débit, dont les eaux sont dirigés vers une fosse de rétention, vidée périodiquement par un camion-citerne. Les eaux ménagères, quant à elles, sont envoyées vers un champ d’évacuation précédé d’une fosse septique.

  • L’installation biologique: Principalement utilisée pour les camps de chasse et de pêche. Les eaux ménagères sont contenues par une fosse de rétention qu’on doit régulièrement vidanger, tandis que les matières fécales sont transformées en terreau.

  • La vidange totale (aussi appelée ''fosse scellée''): Si la construction d’un champ d’évacuation est impossible, cette installation est uniquement composée d’une fosse de rétention, répondant aux normes en vigueur et à vidanger régulièrement.

Notre entrevue avec Christopher Jean de DEVCON, nous a permis d'apprendre « la réglementation [Règlement provincial Q-2, r.22, NDLR] procède par élimination pour déterminer le type de système de traitement de fosse septique ».

Systèmes de traitement avancé pour la fosse septique 

fosse septique

Source: Depositphotos

Plus compliqués à installer, ces systèmes ont cependant une durée de vie nettement supérieure à celle des systèmes de traitement « classiques », tout en étant également plus performants. Parmi les systèmes de traitement avancé approuvés au Québec, on retrouve:

  • Le système de traitement Bionest: Utilise une technologie reproduisant en accéléré l’épuration naturelle à laquelle on peut assister dans les sols. L’objectif de ce système est de supprimer tous les résidus nocifs, à la fois pour votre santé et pour l’environnement, des eaux usées, avant de les conduire vers un champ de polissage ou un autre système de rejet.

  • Le biofiltre Ecoflo: Conçu à partir de mousse tourbe (ou coco), il traite les eaux usées selon les normes en matière de santé publique et d’environnement.

  • L’Hydro-Kinetec FEU: Utilisé pour les résidences, les chalets et les petits commerces. Plusieurs cuves (dont le nombre varie selon la version choisie) se succèdent, jusqu’à épurer, totalement ou non selon le nombre de cuves, les eaux usées.

  • Le System O ou chambre d’infiltration Enviro-Septiq: Bien loin des fosses septiques traditionnelles, ce système est à la pointe de la technologie, tout en étant la solution la plus respectueuse de l’environnement. On vous en parle en détails un peu plus bas.

Les avantages de ces systèmes de traitement avancé pour la fosse septique sont multiples. En effet, ils: 

  • permettent de pallier les problèmes de configuration liés aux systèmes traditionnels;

  • enlèvent beaucoup plus de bactéries et de matière organique qu’un système traditionnel;

  • permettent de prolonger la durée de vie d’un champ d’épuration;

  • prennent (beaucoup) moins d’espace;

  • exigent un entretien obligatoire, qui empêchera (ou préviendra) tout problème éventuel;

  • réduisent la production d’éléments nutritifs (phosphore et azote).

À noter que « les systèmes de fosse septique avancés doivent être évalués par le BNQ (Bureau de normalisation du Québec) sur une période de 12 mois », nous précise Christopher Jean.

Choisir son système septique avancé 

Plusieurs facteurs sont à prendre en compte avant d’opter pour un système septique spécifique. Ainsi, vous devrez dans un premier temps réaliser une inspection du site, qui vous indiquera si vous devez plutôt vous orienter vers une installation traditionnelle ou un système de fosse septique avancé.

Selon les régions, la fragilité de l’environnement et les caractéristiques de l’eau demanderont en effet un traitement particulier qu’une installation septique conventionnelle ne pourra fournir. Christopher Jean de DEVCON ajoute également que « pour un système de traitement avancé, la perméabilité (exigée) passe à 30 cm ». De plus, votre budget sera également à prendre en compte, les prix variant considérablement d’un système de fosse septique à l’autre au Québec.

Système de traitement avancé System O 

Brièvement présenté plus haut, le System O s’inscrit dans l’air du temps, en permettant de traiter les eaux usées de manière écologique. Comment? Grâce à l’approche de ses créateurs, à son mode de fonctionnement et à ses multiples atouts. Ce nouveau concept repose ainsi sur la technologie Advanced Enviro Septic, qui reproduit à petite échelle le cycle d’auto-régénération naturelle de notre écosystème, et ne nécessite donc aucune électricité, aucun remplacement, aucune réparation, aucun nettoyage, tout en garantissant des performances accrues, notamment en termes de gain de place, de traitement des eaux usées et de durée de vie.

Systèmes de traitement tertiaire avancé pour la fosse septique 

Un système de traitement tertiaire offre, comme son nom le laisse entendre, des performances nettement supérieures à celles d’un système de traitement secondaire avancé, en y ajoutant la désinfection et/ou la déphosphatation de l’effluent.

La désinfection permet à l’effluent d’être rejeté dans un fossé, là où la déphosphatation permet de l'acheminer directement dans un cours d’eau ou d’un fossé en amont d’un lac. Différents systèmes de traitement tertiaire sont disponibles au Québec et vous aurez ainsi le choix entre:

  • Le DpEC : Système de traitement tertiaire incluant la désinfection et la déphosphatation. La première étape est réalisée par une unité d’électrocoagulation autonettoyante, et la deuxième (selon les modèles) est réalisée par rayonnement ultraviolet ou par le biais d’un filtre à sable.

  • Le traitement UV : L’effluent est désinfecté à l’aide d’une lampe UV dont les rayons ont la capacité de pénétrer le noyau des bactéries pour les détruire efficacement.

  • Le FDI : Système de traitement tertiaire dont l’efficacité repose sur l’utilisation d’un filtre à sable précédé d’un biofiltre, permettant une désinfection optimale des eaux usées.

Source de l'image de couverture: Valentina Locatelli

Obtenir des soumissions pour l’installation de votre fosse septique

SoumissionRenovation.ca peut vous aider dans vos démarches pour obtenir des soumissions pour l’installation de votre fosse septique. En nous parlant de votre projet, nous vous mettrons gratuitement en contact avec les personnes-ressources adéquates. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez recevoir des soumissions d’entreprises spécialisées.

Vous voulez être mis en relation avec des entrepreneurs et obtenir des soumissions? Contactez-nous au 1 855 239-7836.

Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!


Dernière modification 2024-01-12


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!

Vous cherchez autre chose?


Table des matières


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!

Êtes-vous entrepreneur?

Rejoignez notre réseau et attirez de vrais clients!

Téléchargez le guide de prix en rénovation

Saisissez un courriel pour recevoir le guide des derniers prix de rénovation du marché.



Articles similaires

Actualités du secteur, témoignages, technologies et autres ressources.

3 minutes de lecture

SoumissionRenovation.ca • 07 nov. 2023

Pourquoi louer une nacelle verticale pour effectuer des travaux?

De nos jours, l’équipement sur les chantiers de construction est de plus en plus sophistiqué. On peut l'utiliser à l’extérieur pour effectuer des travaux de rénovation ou à l’intérieur pour poser des luminaires en hauteur ou effectuer de la démolition.

6 minutes de lecture

Léa Plourde-Archer • 07 nov. 2023

Comment installer des gouttières

Sans les gouttières, l’eau de pluie coulerait sur les parois de la maison, pénétrant à l’intérieur des surfaces et érodant la terre autour des fondations.

21 minutes de lecture

Léa Plourde-Archer • 15 nov. 2023

Aide mémoire: votre liste d'entretien annuel et mensuel à la maison

En tant que propriétaire de maison, on peut avoir l'impression que notre horaire est rempli de tâches d'entretien ennuyeuses. Parfois, cela peut même devenir une sorte de montagne insurmontable qu'on aura tendance à vouloir éviter en coupant les coins ronds ou en ignorant tout simplement ce qui devrait être fait.

6 minutes de lecture

N/A • 07 nov. 2023

Conseils d'installation et d'entretien pour les contre-fenêtres

L’efficacité énergétique de votre maison est un point important, surtout en hiver et surtout s’il s’agit d’un bâtiment qui commence à se faire vieux. Une bonne isolation est souvent citée comme première mesure à prendre pour réduire sa facture de chauffage.

4 minutes de lecture

SoumissionRenovation.ca • 13 mai 2024

Quelles sont les tendances pour aménager un jardin?

Vous voilà les yeux fermés en train de vous imaginer prendre un bain de soleil? Tout en laissant libre cours à vos rêveries, vous êtes probablement en train de vous demander de quoi devrait avoir l’air votre espace jardin l’été prochain. Pour savoir quelles sont les tendances en vogue, lisez ce qui suit.


Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez un projet et recevez 3 soumissions gratuites maintenant !