blog-banner

Êtes-vous un entrepreneur?

Rejoignez notre réseau et attirez de vrais clients!

Table des matières

L'état de la santé mentale dans l’industrie de la construction

L'état de la santé mentale dans l’industrie de la construction

Conseils pour les entrepreneursL'état de la santé mentale dans l’industrie de la construction

Malgré les efforts déployés depuis quelques années pour vaincre les tabous et conscientiser la population générale en lien avec les troubles de santé mentale, l’industrie de la construction affiche un des taux de suicide les plus élevés parmi cinq secteurs de travail analysés. Comment expliquer les résultats inquiétants que révèlent ces études?

Construction : état de la situation en santé mentale

La réalité quotidienne de ce domaine expose les entrepreneurs et les travailleurs en construction à des hauts facteurs de risques de développer des problématiques affectant la santé mentale. Les longues heures de travail exigeant conjuguées aux courtes échéances, les blessures jumelées à l’incertitude financière, le tout naviguant dans une industrie majoritairement masculine où les préjugés n’améliorent ni le stress ni la guérison...

Sans vouloir généraliser, il fut démontré à maintes reprises que les hommes, surtout ceux des générations passées, se sentent plus honteux, impuissants, voire ignorants face aux enjeux qui les affectent psychologiquement ou les rendent malades. Ajoutons parfois une difficulté à aller consulter et discuter ouvertement avec des proches de confiance. Cependant, sans diagnostic médical, il est impossible de cheminer ou de réclamer la CNESST. L’engrenage de l’épuisement professionnel ne fait donc que se poursuivre, réduisant ainsi la productivité et l’estime de soi, augmentant les absences et les chances de se blesser.

D’ailleurs, chaque année au Canada, les maladies mentales entraînent des dépenses se chiffrant à plus de 50 milliards de dollars et ce, sans compter les frais associés aux prestations d'assurances et aux soins administrés. De plus, dès qu’une personne souffre d’un problème affectant sa stabilité mentale, il va de soi que l’entourage s’en voit également touché : inquiétudes, sentiment d’impuissance, santé financière, comportement des enfants… C’est pourquoi il est important d’instaurer collectivement des solutions ou, du moins, de mettre en branle des ressources d’aide qualifiées.

Problématiques rencontrées en construction

Bien sûr, tout le monde est à risque de développer des symptômes de maladies mentales, encore plus les gens exposés à long terme aux facteurs réputés pour altérer le bien-être et l’équilibre.

santé mentale_Santé mentale dans l’industrie de la construction

Image : Flickr

Les dépendances

Tout d’abord, notons que les travailleurs de la construction subissent plus fréquemment des chutes, des blessures et des douleurs chroniques menant à une diminution de leur rendement, voire à l’arrêt de travail complet. Or, le simple fait de se voir limité peut enclencher une roue infernale. En plus des pertes financières, soulignons une conséquence parfois oubliée : la toxicomanie.

D’une part, les sentiments négatifs refoulés, le stress face à l’incertitude ainsi que l’inactivité physique imprévue peuvent entraîner une augmentation de la consommation d’alcool et/ou de drogues et des réflexes de comportements compensatoires. D’autre part, il n’est pas rare que des opioïdes soient prescrits dans le cadre d’un traitement pour diminuer la douleur. Analgésiques qui créent chez certains une forte dépendance, notamment si le retour au travail s’effectue avant la guérison complète de la blessure ou si les séquelles persistent de manière permanente.

Dans un autre ordre d’idées, on rencontre trop souvent sur le terrain des situations adhérant au fameux adage «faire plus avec moins», malheureusement au détriment de la santé des employés. L’épuisement moral et la fatigue physique guettent. Cette surcharge de boulot est causée par des délais de production parfois très courts, par un manque de ressources ou de main-d’œuvre, par un besoin de se construire une réputation enviable dans l’industrie, par des facteurs hors de contrôle comme le climat, etc. Certaines personnes croient qu’elles ont besoin de stimulants pour parvenir au bout de contrats éreintants et pour survivre aux heures supplémentaires. Ce qui engendre une accoutumance à un autre genre de substances.

Les besoins déficitaires

Les prochains facteurs se rapportent aux manques. Manque d’autonomie, de reconnaissance, de soutien et de sécurité.

Le premier s’applique surtout aux ouvriers novices ou à la chaîne. En effet, il est prouvé que d’œuvrer dans des conditions où nous ne sommes impliqués dans aucune sphère décisive, où nous ne contrôlons ni notre temps ni nos tâches, bref, où nous ne sommes que minimalement stimulés intellectuellement, comporte un danger pour la dégradation de l’estime personnelle et de la motivation.

Les deux suivants impliquent presque tous les employés, autant en usine que sur le terrain, tant dirigeants que sous-traitants. Le travail d’équipe est essentiel à une ambiance saine et à la productivité. Sans l’appui de nos proches et collègues, en plus des répercussions sur le rendement et la qualité des produits finis, il n’est pas encourageant de se confier. De même, sentir que son supérieur retient ses compliments pour ne pas faire de jaloux, savoir que personne d’autre que nous ne supporte financièrement un projet ou que les réussites ne seront jamais félicitées peuvent en démotiver plus d’un. Faites ce que vous avez à faire, mais il faut rendre à César ce qui appartient à César.

Finalement, en ce qui a trait à la sécurité, on parle surtout ici de sécurité d’emploi bien plus que de normes sécuritaires. Il s’agit en effet d’un domaine où l'on embauche selon les projets en vigueur et où plusieurs quarts de métiers ne servent pas en hiver.

Les climats toxiques

Les conflits qui traînent ainsi que le harcèlement sous toutes ses formes font évidemment partie de la liste. Les usines et les manufactures dotées de ressources humaines et de syndicats adoptent souvent des politiques claires de tolérance zéro envers la violence verbale et physique.

Il est alors plus probable que les employés dénoncent de tels comportements nocifs et qu'on puisse en mesurer les impacts. Les balises à respecter sont moins évidentes sur les chantiers où il y a un roulement de la main-d’œuvre issue de divers horizons; les travailleurs distinguent moins bien ce qui est tolérable ou non, encore plus depuis que les femmes se taillent une place aux côtés de leurs collègues masculins.

Résumé des déclencheurs de détresse psychologique :

  • conditions favorisant la dépendance;

  • surcharge de travail;

  • besoins non comblés;

  • secteur dominé par des hommes moins enclins à se soigner;

  • insécurité d’emploi (contrats, chômage saisonnier et manque de financement).

Solutions envisageables en construction

Dans plusieurs pays industrialisés, mentionnons que la loi oblige techniquement les employeurs à protéger la santé physique et mentale de leurs employés. Certes, ils ont le devoir d’intervenir en cas de situations problématiques et de mettre à disposition des ressources d’aide; néanmoins, les façons concrètes d’y parvenir demeurent nébuleuses.

Surtout si l'on considère que les troubles mentaux sont insidieux et souvent tus. Puisque se soucier de la santé des ouvriers signifie s’enquérir des humains responsables du succès d’une entreprise, essayons de trouver des solutions.

santé mentale_Santé mentale dans l’industrie de la construction

Image : Tumisu - Pixabay

Le dialogue

Améliorer les communications internes créera un climat de travail propice aux échanges en toute transparence. Montrez à vos employés que vous êtes ouvert et compréhensif. D’une part, les conflits se règleront plus rapidement, car il sera plus aisé de déterminer les sources et les actions à prendre. D’autre part, ne pas nier les symptômes de la dépression ou de toutes autres formes de troubles et ne pas mettre la faute sur la personne atteinte favorisera son inclinaison à chercher de l’aide professionnelle.

Vous pouvez aussi organiser des groupes de soutien entre collègues du même secteur afin qu'ils partagent et s'entraident concernant des problématiques communes. Se sentir écouté, appuyé et connaître les points de vue extérieurs font partie du processus dialogale.

Prêchez par l’exemple. Lors des briefings ou des réunions d’équipe, faites part de manière professionnelle de vos propres dilemmes, de vos inquiétudes, etc. Les employés vous considéreront comme accessible et à même de comprendre leurs batailles.

L’éducation

Pour mettre fin à la stigmatisation autour des maladies mentales et pour apprendre aux gens à mieux gérer leur stress, l’éducation fait partie prenante du procédé.

Il existe plusieurs ressources offrant des modules de formation visant les employés et employeurs. Les sujets peuvent varier :

  • équilibre travail-famille;

  • exercices pour se départir des pensées négatives automatiques;

  • développement de l’empathie;

  • reconnaissance des signes avant-coureurs de problèmes de santé mentale;

  • façons d’aider et d’intervenir;

  • gestion des émotions et de situations précaires;

  • cours sur les drogues et l’alcool.

Les ressources

Offrez à vos employés des séances de thérapie en ligne ou en personne. Indiquez clairement les applications mobiles reliées aux outils et apprentissages. Distribuez des publicités en lien avec le sujet, voire au-delà (jeu compulsif, violence conjugale, syndrome du choc post-traumatique, maladies limitantes comme le diabète ou les troubles alimentaires, etc.).

Si possible, adhérez à des régimes d’assurances qui comprennent votre réalité, qui ont pour valeurs de saines habitudes de vie et la prise en charge de la santé mentale. À titre d’exemple, MÉDIC Construction soutient uniquement les membres de l'industrie de la construction et est entièrement financée par cette même industrie.

Si vous êtes témoins de ces signes indiquant un potentiel trouble dépressif, dirigez la personne vers les ressources appropriées pour éviter des conséquences plus graves :

  • lenteur inhabituelle et baisse de productivité;

  • fréquence et degré des conflits entre collègues augmentés;

  • isolement et air abattu;

  • propos suicidaire, décousus ou défaitistes.

Voici deux numéros en cas de besoin :

Obtenez des contrats pour votre compagnie de rénovation

SoumissionRenovation.ca peut vous aider à obtenir des contrats. Nous obtenons des soumissions de la part de clients à la recherche de professionnels de la rénovation dignes de confiance comme vous. Vous n’avez qu’à remplir notre formulaire (en quelques minutes seulement) et vous pourrez recevoir de l’information par rapport à l’obtention de nouveaux clients par l’intermédiaire de notre service.

Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!


Dernière modification 2023-11-07

Liste des références


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!

Vous cherchez autre chose?


Table des matières


Obtenez 3 soumissions gratuites pour votre projet

Soumettez un projet et obtenez gratuitement 3 soumissions!

Êtes-vous entrepreneur?

Rejoignez notre réseau et attirez de vrais clients!

Téléchargez le guide de prix en rénovation

Saisissez un courriel pour recevoir le guide des derniers prix de rénovation du marché.



Articles similaires

Actualités du secteur, témoignages, technologies et autres ressources.

5 minutes de lecture

Cynthia Laferrière • 07 nov. 2023

Concevoir des échafaudages sécuritaires et conformes pour vos employé et vous

En tant qu’entrepreneur, il est de votre devoir de bien informer vos employés concernant les meilleures pratiques en matière de santé et de sécurité au travail, voire de concevoir un plan de prévention des accidents. Tout métier comporte son lot de risques, évidemment, mais s’il est possible d’éviter des catastrophes grâce à une formation adéquate et un accès à l’information, pourquoi s’en priver?

4 minutes de lecture

Karine Dutemple • 07 nov. 2023

Comment entretenir un plancher huilé

Bon nombre de propriétaires optent encore pour l’application d’une huile sur leur plancher, que celui-ci se trouve au sein de la cuisine, d’une chambre à coucher ou bien du salon.

6 minutes de lecture

SoumissionRenovation.ca • 07 nov. 2023

Un métier qui sauve des vies : devenir mécanicien en protection-incendie

Entre 2016 et 2018, les services de sécurité incendie (SSI) du Québec ont déclaré plus de 50 000 débuts de feu. Parmi ces incendies, plus de 120 personnes ont trouvé la mort et environ 1 200 furent blessées. Malgré tout, des dispositifs mis en place par les mécaniciens en protection-incendie ont permis l’évacuation de 71 000 personnes. Le métier de mécanicien en protection-incendie, ou poseurs de gicleurs, est donc indispensable; il sauve des vies.

4 minutes de lecture

N/A • 07 nov. 2023

Qui faut-il contacter pour votre plan de rénovation?

Qu'il soit question de travaux de petite ou de grande envergure, la gestion d’un projet de construction ou de rénovation n’est pas toujours évidente et il est vite facile de ne plus savoir ou y mettre la tête. Que ce soit pour la planification, le contact avec les entrepreneurs ou les décisions finales, le tout peut sembler être un vrai casse-tête. 


Vous cherchez un entrepreneur?

Soumettez un projet et recevez 3 soumissions gratuites maintenant !